Février 2020 - une horloge soviétique de la marque Mayak

En décembre 2019, je suis contacté sur ce site par Thomas J. qui habite dans le département de l'Oise (60).
Il possède une horloge de la marque Mayak (en russe Маяк, phare).

Il s'agit d'une pendule murale soviétique mécanique qui est aussi baromètre et thermomètre.
Diamètre du cadran - 18 cm
Diamètre du bâti - 26 cm

Horloge de marine ?

Une très jolie pièce. Personnellement, je ne pense pas qu'il s'agisse d'une horloge de marine ni militaire. Il s'agit plutôt d'une horloge dite "de salon" à accrocher au mur de son logis.
La marque Mayak (voir dans la suite de cet article) était plutôt spécialisée dans ce que l'on appelle des "horloges de table" ou des pendulettes.

Tout en bas du cadran

сделано в СССР = fabriquée en URSS - littéralement = “sdiélano va SSSR”.

Thomas : "Je l'ai achetée 180 € via le site leboncoin à un particulier. Mais j'ai dû la faire réviser chez un horloger, ce qui m'a couté 100 € de plus".

En savoir plus sur l'horloge de Thomas J. ...


Après des échanges fructeux et des recherches sur internet, j'ai pu ainsi compléter ma connaissance de l'univers de l'industrie horlogère soviétique qui fût très compétitive et de premier ordre. Des marques connurent une très grande notoriété dans l'ancien bloc de l'Est et certaines existent encore.

Comprendre l'industrie horlogère soviétique

Il faut raisonner en terme d'usines et de lieux pour comprendre l'industrie horlogère soviétique, et ainsi se placer dans le contexte d'une économie planifiée dirigée à l’échelle de l'État, au moyen d’un plan fixant les objectifs de production sur une période pluriannuelle. Le mode d'organisation était fondé sur la propriété collective des entreprises qui se voyaient imposer des objectifs de production par un plan centralisé.

Chacune de ces usines produisant de nombreuses marques et certaines d'entre-elles, telle que les populaires Pobeda (en russe : Победа, victoire), étant parfois produites par plusieurs usines conjointement ou successivement en fonction des impératifs de la production de montres, de pendules, d'horloges, de réveils, de chronographes etc.

Nous n'étions pas dans une économie de marché mais dans une économie de besoins de la population, mais surtout influencée par les contextes militaires et politiques.

Certaines marques étaient exclusivement destinées à l'export pour des montres entières mais également pour des pièces et mouvements animant des montres occidentales pour l'exportation en Europe de l'Ouest ou aux USA où les montres soviétiques devinrent un phénomène de mode au tournant des années 80 et 90.

La plupart des marques auront ainsi des dénominations liées à la conquête spatiale, à la patrie, à l'histoire soviétique et à des considérations et commémorations militaires ou politiques. Les marques auront ainsi un rôle à jouer dans le contexte de la “guerre froide”.

Lors de la dislocation de l'URSS, au début des annnées 1990, les usines survécurent un temps en s'appuyant sur leurs stocks, mais la production de même que la qualité de production s'effondrèrent et la plupart des marques et usines finirent par disparaitre. Néanmoins, certaines existent encore.

Source : Wikipedia

Quelques usines

Citons les 5 plus importantes usines de fabrication horlogères et leurs marques prestigieuses principales comme entres autres : Poljot, Pobeda, Raketa, Slava, Vostok, Molnia.

Fabrique Horlogère Moscovite numéro 1

L'Usine Horlogère Moscovite numéro 1 (en russe Первый Московский Часовой Завод ou 1MChZ) située à Moscou et fondée en 1929.
Marques principales :
- Poljot (en russe Полёт, le vol)
- Pobeda (en russe Победа, victoire)
Mayak (en russe Маяк, phare) a été aussi une des autres marques produites dans cette fabrique.
Citons aussi la marque en dotation militaire Sturmanskie (en russe Штурманские, navigation), dont un des modèles fut porté par Youri Gagarine lors de son vol spacial le 12 avril 1961, devenant de fait la première montre à aller dans l'espace.

L'Usine Horlogère Moscovite numéro 1 ne produit plus depuis 2010.

Fabrique Horlogère Moscovite numéro 2

L'Usine Horlogère Moscovite numéro 2 (en russe Второй Московский Часовой Завод ou 2MChZ) située à Moscou et fondée en 1924.
Marques principales :
- Slava (en russe : Слава, gloire)
- Pobeda (en russe : Победа, victoire)

Mis à part l'introduction d'une nouvelle conception de boîtier étanche, très peu de développements semblent s'être produits au cours de la dernière décennie.
Slava continue d'être un important producteur pour le marché intérieur russe.

Fabrique Horlogère de Tchistopol

Vostok (en russe : Восток, Est) est une compagnie fondée en 1942 lorsqu'une unité de production de l'Usine Horlogère Moscovite numéro 1 fut délocalisée à Tchistopol, une  ville située près de la rivière Kama, au Tatarstan.
Le nom est vraisemblablement issu du programme spatial Vostok, qui marqua les prémices de la course à l'espace.
Marques principales :
- Vostok (en russe : Восток, Est) montres et horloges à usages militaires
- Pobeda (en russe : Победа, victoire)
- Komandirskie (en russe : командирские, commandant) montres à usages militaires
Cette fabrique existe toujours.

Fabrique Horlogère de Petrodvorets

L'usine de montres de Petrodvorets (en russe : Петродворцовый часовой завод - ПЧЗ) est la plus vieille usine de Russie. Fondée par Pierre le Grand en 1721 à Peterhof dans la banlieue de Saint-Pétersbourg.
Uniquement destinée à l'origine à la taille des marbres, de pierres précieuses et semi-précieuses.
En presque 300 ans d’histoire, l’usine a changé de noms plusieurs fois.

  • 1930 = Fabrique d'Etat pour la fabrication de pierres techniques précises (Точных Технических Камней - TTK)
  • 1952 = Fabrique de Montres de Petrodvorets (Петродворцовый Часовой Завод - ПЧЗ)

Marques principales :
- Raketa (en russe : Ракета, fusée)
- Pobeda (en russe : Победа, victoire)
Mayak a été aussi une des autres marques produites dans cette fabrique.
C'est la plus vieille usine de Russie encore en activité.

En savoir plus sur l'usine de Petrodvorets : lien 1, lien 2...

Fabrique Horlogère de Tcheliabinsk

La firme Molnia (ou Molnija) – (en russe : Молния, éclair ou foudre) basée à Tcheliabinsk, en Sibérie occidentale - à 1500 km à l’est de Moscou et derrière les monts Oural.
Fondée en 1941, elle était chargée de la fourniture d’horloges et de chronographes pour l'aviation militaire.
Marques principales :
- Molnia (en russe : Молния, éclair ou foudre)
Cette fabrique a cessé sa production en 2007.

La marque Mayak

Cette marque a été produite dans deux usines :

  • Fabrique Horlogère Moscovite numéro 1 (en russe Первый Московский Часовой Завод ou 1MChZ)
  • Fabrique Horlogère de Petrodvorets (en russe : Петродворцовый часовой завод - ПЧЗ)

Elle était plutôt spécialisée dans ce que l'on appelle des "horloges de table" ou pendulettes de dimensions restreintes.

Voici quelques exemples avec des aspects très retro.

Exemple 1

Exemple 2

Exemple 3

Exemple 4

L'horloge de Thomas J.

Il s'agit d'une pendule murale soviétique mécanique qui est aussi baromètre et thermomètre.

En voici une autre trouvée sur internet

Les deux horloges sont destinées à être placées contre un mur à l'aide d'un point de fixation et d'un cordage qui permet de retourner l'horloge pour avoir ainsi accès à la partie arrière pour remontage et ajustement de l'heure.

À noter pour la deuxième horloge, sur le bâti en bas à droite, il y a une gravure en russe. Une personnalisation pour une personne importante ? :-)

La différence entre les deux est l'inscription en bas du cadran sous le chiffre 6.

Pour la première horloge nous avons :
сделано в СССР = “sdiélano va SSSR = fabriquée en URSS".

Pour la deuxième horloge nous avons :
НА 11 КАМНЯХ ЗАВОД 7 СУТОК

КАМНЯХ (kamnyakh = pierre en russe) | ЗАВОД (zavod = usiné en russe) | СУТОК (soutok = jour en russe)

Soit : fabrication à 11 rubis pour 7 jours de fonctionnement.

La fabrique russe puis soviétique de Petrodvorets était le fournisseur principal en pierres de précision, les fameux rubis, aujourd'hui synthétiques, qui permettent de minimiser les frottements dans un mouvement d'horlogerie. Les rubis ont une utilité manifeste sur les axes du balancier et des roues qui sont fixés dans des trous en rubis, appelés coussinets. Le fait que le rubis synthétique soit lisse et extrêmement dur (il s'agit de la pierre la plus résistante après le diamant mais beaucoup moins cher). Il permet de minimiser le frottement et d'éviter que le trou ne s'agrandisse.

11 КАМНЯХ ?

Rappelons-nous de cela = 11 pierres (rubis) car nous allons le rencontrer plus loin dans cet article... sous la forme 11 KA


Thermomètre et baromètre

Le thermomètre

Thermomètre à alcool gradué en degré Celsius de 0 à 40°.

Le baromètre

Baromètre anéroïde en mm de mercure de 700 à 800 mm/hg. Actuellement on parlerait plûtot en hPa (hecto Pascal)
Correspondance approximative de 930 à 1070 hPa ou millibars.

ОСАДКАМ (asadkam) = Précipitations | ЛЕРЕМЕННО (léremenna) = Variable  | ЯСНОЙ ПОГОДЕ (yasnoé pagodié) = Temps clair

Sur internet j'ai trouvé deux visuels intéressants pour illustrer mon propos.

Sur le premier qui est en russe et en anglais, on trouve АТМОСФЕРНОЕ ДАВЛЕНИЕ = "Atmospiére davlenié" = Pression atmosphérique en russe.
Nous avons ainsi les correspondances pour la pression.

Sur le deuxième, qui est plus moderne on trouve les correspondances en hecto Pascal.
Soit = il pleut, variable, soleil...

Sur un baromètre, il y a toujours deux aiguilles

Celle qui donne la pression de l'instant (flèche rouge) et celle qui donne la pression de référence (flèche noire) qui permet ainsi de savoir comment la pression atmosphérique évolue dans le temps.
Sur une Mayak, c'est le bouton du bas qui permet d'ajuster cette aiguille "noire".
 


D'où provient l'horloge de Thomas J. ?

Voici mon opinion.

La fabrique horlogère de Petrodvorets (en russe : Петродворцовый часовой завод - ПЧЗ) a produit des pendules de la marque Mayak.
"Petrodvortsovyy chasovoy zavod" = Usine de montres de Petrodvorets.
Cette marque a produit aussi des montres de la marque Pobeda.
En voici une qui est assez étrange.

Elle inclue un compteur Geiger pour déterminer la radio-activité en un lieu...

Ok et cela n'engage que moi

Sur la montre nous avons :

Soit : ПЧЗ = "P Tché Z" placé entre deux chevrons.

Nous pouvons affirmer ainsi que cette montre provient de la fabrique horlogère de Petrodvorets (en russe : Петродворцовый часовой завод - ПЧЗ)

Examinons le mouvement de l'horloge de Thomas J. et nous avons gravé dessus :

Cela est assez troublant.
Sans trop me tromper, je pense que cette horloge provient de l'usine de Petrodvorets.

Les inscriptions arrières des horloges Mayak

Ou d'autres horloges soviétiques d'ailleurs.
Allons encore plus loin... en examinant la partie arrière d'horloges Mayak.

Derrière l'horloge de Thomas J. nous avons :

On pourrait penser que 3309 est le numéro de série de l'horloge et 65 étant l'année de production.

Pas du tout, il s'agit d'une norme

On retrouve cette indication derrière d'autre horloges de la marque Mayak.

ГОСТ (GOST) est une norme standard soviétique et russe par la suite.
ГОСТ 3309-65 signifie que l'horloge suit les standards de la norme GOST 3309, dans sa description de 1965.
ГОСТ 3309-65 11 KA ? Signifie tout simplement : horloge à 11 rubis (КАМНЯХ - pierres en russe).

GOST 3309

Elle concerne la norme consacrée aux "mécaniques d'horloges de table ou murales" (ЧАСЫ НАСТОЛЬНЫЕ И НАСТЕННЫЕ БАЛАНСОВЫЕ МЕХАНИЧЕСКИЕ)

Il y a eu plusieurs versions de cette norme en fonction des impératifs de production.

Document de normalisation GOST 3309  datant des années 1980

Traduction de la première page

ГОСУДАРСТВЕННЫЙ СТАНДАРТ СОЮЗА ССР - Norme d'État de l'URSS
ЧАСЫ НАСТОЛЬНЫЕ И НАСТЕННЫЕ БАЛАНСОВЫЕ МЕХАНИЧЕСКИЕ - Mécanique d'horloge de table ou murale
ОБЩ ИЕ ТЕХНИЧЕСКИЕ УСЛОВИЯ - Caractéristiques générales
ГОСТ 3309-84 - GOST 3309-84
И здание официальное E - Bâtiment officiel E
ИТТК ИЗДАТЕЛЬСТВО СТАНДАРТОВ - Normes de publication ITTK
Москва - Moscou

Dater l'horloge de Thomas J. ?

Sur le mouvement de son horloge il y a une gravure qui est probablement le numéro de série.

Il est évidemment impossible de connaitre la date de fabrication à partir du numéro de série. La marque Mayak n'existe plus.

Une estimation tout de même.
Il y a eu des revisions de la norme GOST en 1965 et en 1975.
Compte tenu de la gravure derrière l'horloge, je daterais l'horloge de 1970 approximativement.

Placée en situation

Voici l'horloge dans la cuisine de Thomas J. qui habite dans le département de l'Oise (60).
Elle est bien là... On la voit bien et elle fait son travail.

Les normes GOST

Les normes GOST (russe : ГОСТ, pour Государственный стандарт), ou standards d'État, désignent l'ensemble des normes commerciales et industrielles, étalon national de l'Union soviétique reconnu désormais dans la Fédération de Russie. Ces normes sont délivrées et gérées par l'Agence fédérale pour la régulation technique et la métrologie, organisme officiel russe de normalisation et membre de l'Organisation internationale de normalisation (ISO) auprès de laquelle elle représente la Russie.

En savoir plus sur les normes GOST...

Le logo GOST

Ce logo placée souvent sur le cadran avant d'une horloge militaire de la marque Vostok => on peut supposer donc que cette dernière est aux normes et donc une garantie de sérieux.

En savoir plus sur les horloges de la marque Vostok...